LES ADDICTIONS FACE AUX PROFESSIONNELS DE SANTE

FICHE FORMATION

Possibilités d'aides au financement sous certaines conditions

Renseignements auprès du FIFPL (fifpl.fr).
Nombre de jours financés selon le thème de la formation choisie.

Durée de la formation

0.5 jours (3.5 heures)

Inscription

Si cette formation vous intéresse, vous pouvez participer à une des sessions que nous proposons. Elles se trouvent sur la partie droite de votre écran. Choisissez celle qui correspond le mieux à vos dates ou à votre localisation.

Modalités de paiement
Règlement par chèque à recevoir par le CEVAK dans les 8 jours suivant votre pré-inscription en ligne.

CONTEXTE

Les Addictions de toute nature sont de plus en plus présentes dans la vie de tous les jours ; nous, les professionnels de santé de terrain, sommes en première ligne pour les détecter et en parler à nos patients. 

OBJECTIFS

Cette journée  a pour objectif principal de faire prendre conscience aux professionnels de santé présents de l’impact des addictions sur la santé et sur les différentes possibilités d’action lors de leur exercice au quotidien :

·         Par une meilleure détection de ces addictions

·         Par des conseils sur les stratégies d’approche de ces patients

·         Pour améliorer le parcours de soin de ces patients par une meilleure coordination  interprofessionnelle entre praticiens libéraux 

La présence de l’Association de patients EVEA permettra d’apporter un témoignage de l’impact des addictions sur la vie de tous les jours de ces patients et de leur entourage familial.


CONTENU

Résumé des communications

 

                                               Dr Jean Yves GUILLET

                                   Les addictions en 2019 :

 

Le comportement addictif a vu ses définitions évoluées, incluant la notion de trajectoire, et reconnaissant au craving (terme qui sera défini) un rôle central.

Les vulnérabilités (ou facteurs de risques) seront expliquées.

Les modes de consommations ont aussi évolué, et seront expliqués.

Les professionnels de santé sont concernés : 1 décès sur 5 en France est la conséquence directe d’un comportement addictif. Par exemple avec  l’alcool la moitié des décès interviennent chez des sujets non dépendants. Les consommateurs d’alcool problématiques se présentent comme « monsieur tout le monde ».

La première mission des professionnels de santé est de repérer précocement, et d’intervenir de manière brève afin de motiver au changement.

Ensuite en fonction des aptitudes : accompagner, orienter, traiter.

 

                                   Marylène  GUERLAIS  PHARMACIEN

"Médicaments et substances : tous concernés par la surveillance des consommations problématiques!"

 

Depuis quelques années le panorama de l'addictovigilance a radicalement changé.  Des classiques drogues utilisées, on a vu apparaitre aujourd'hui sur la scène toxicomaniaque des nouvelles drogues de synthèse et des nouveaux médicaments détournés. A cette évolution des substances s'est associée une évolution des comportements des usagers avec l'apparition de nouvelles pratiques. Les conséquences sanitaires doivent être connues notamment l'apparition de nouvelles complications cliniques. Nous proposons de dresser un tableau dynamique de l'addictovigilance depuis 10 ans.

 

                                               DENYS GUION  Masseur-Kinésithérapeute

                                                           Le corps oublié

Le corps oublié : Accompagnement des patients addictifs en Kinésithérapie.

La kinésithérapie est un métier relativement jeune dans sa définition actuelle, héritière de soins du corps ancestraux. Accompagner des patients addictifs en kinésithérapie, c'est s'interroger sur la relation au corps que nous avons avec nos patients et sur l'adaptation des gestes techniques que nous pratiquons quotidiennement.

L'intérêt de ce travail est de démontrer qu'avec un accompagnement global du patient, en appliquant des techniques propres à la kinésithérapie et d'autres empruntées au champ de la psychologie , nous pouvons proposer une alternative au traitement et à la souffrance du patient .

Lutter contre la souffrance de ces patients, c’est leur montrer leurs capacités et leurs compétences dans les domaines des perceptions , de la communication et du mouvement qui  répondent à des besoins essentiels d’adaptation au quotidien , en réseau avec d'autres professionnels de la santé.

 

 

 

 

 

 

                                   Cédric  FERRASSE     ORTHOPTISTE

                                               L’Addiction aux Ecrans

 

Depuis quelques années, enfants-adolescents et adultes font une consommation massive d’écrans en tous genres : télévision, consoles de jeu vidéo, smartphone, ordinateurs, etc.

Pourtant, les études scientifiques disponibles montrent de manière quasi unanime que cette imprégnation a des incidences négatives majeures sur le développement des fonctions cognitives. Parmi les champs les plus affectés, on trouve notamment la réussite scolaire, le langage, l’attention, le sommeil et l’agressivité.

Ce phénomène tend à être envisagé comme une véritable question de santé publique.

L’exposé présentera l’incidence des écrans en termes de santé visuelle mais également abordera l’influence sur le versant cognitif d’une surexposition aux écrans.

 

                                                          

                        Carine BARKIKOWSKI  et Didier LADERRIERE Chirurgiens Dentistes

                                               «  Je suis à croc »

 

Le chirurgien-dentiste, par sa relation suivie à son patient, recueille des confidences et des observations. Il est un observateur privilégié vis-à-vis des addictions. De nos jours, les drogues sont de plus en plus consommées par une population très hétéroclite. L’état bucco-dentaire est impacté par le tabac, l’alcool, les drogues…Les addictions ont un effet défavorable sur la santé bucco-dentaire et rendent complexes les soins du chirurgien-dentiste. Un état dentaire dégradé a un effet négatif sur le succès des traitements des addictions. Il s’agit donc de construire une équipe avec diverses spécialistes  concernés par la lutte contre les addictions.

 

                                    

                        Isabelle TREGER et Lydie  BESSON- GIRAUDEAU  ORTHOPHONISTES

«  Pouce , tétine, conséquences sur les fonctions oro-myo-faciales »

 

La SNN(succion non nutritive)est évoquée lorsque l’enfant suce son pouce, d’autres doigts , une tétine ou d’autres objets.

Quelles sont les conséquences des comportements de SNN prolongés sur le développement du carrefour aéro-digestif de l’enfant ; à savoir la déglutition, la ventilation, la communication ,l’audition, la mastication, l’articulation et la parole.

Les comportements de SNN étant des facteurs environnementaux modifiables, nous comprenons l’intérêt de la prévention qui devient un outil indispensable pour limiter les effets néfastes de ces comportements .

 

18h30 : échanges participants/formateurs

 

Les moyens pédagogiques, technique et d’encadrement

 

Les moyens techniques sont donc : PC / vidéo projecteur / écran/ sonorisation avec micro baladeur

Le modérateur de la journée, chargé de le gestion des communications, du temps de parole et des questions sera Gilles ROUY , président FFMKR 85 .