Dyskinésies scapulaires et troubles neuromusculaires du membre supérieur

FICHE FORMATION

Possibilités d'aides au financement

Nous vous informons que les montants de prises en charge DPC et FIFPL pour 2019 ne sont pas connus à ce jour. Nous les afficherons dès que nous en aurons connaissance.

ANDPC : 546€ maxi pour 2 jours + indemnité de 462€ maxi pour 2 jours. Demande de financement par inscription sur andpc.fr à l'action DPC concernée
FIFPL : enveloppe annuelle de 900 €, limitée à 300€/jour maximum - Nombre de jours financés selon le n° du thème FIF de la formation : renseignements sur fifpl.fr Toute demande de financement d’une formation est sous réserve d’obtention de l’accord du FIF PL.
ATTENTION : Il est strictement interdit de cumuler 2 demandes de financement FIF-PL + ANDPC sur la même action DPC.
Durée de la formation

2.0 jours (15.0 heures)

Inscription

Si cette formation vous intéresse, vous pouvez participer à une des sessions que nous proposons. Elles se trouvent sur la partie droite de votre écran. Choisissez celle qui correspond le mieux à vos dates ou à votre localisation.

Modalités de paiement
Règlement par chèque à recevoir par le CEVAK dans les 8 jours suivant votre pré-inscription en ligne.
Information complémentaire

Cette action DPC se déroule en 3 étapes OBLIGATOIRES sur 2 MOIS, quel que soit votre mode de financement : 1) questionnaire d'Evaluation des Pratiques Professionnelles pré-formation (à remplir en ligne dès que vous en recevrez le lien par mail) / 2) stage présentiel de 2 jours / 3) questionnaire d'Evaluation des Pratiques Professionnelles post-formation (à remplir en ligne dès que vous en recevrez le lien par mail)

Programme détaillé

Consulter

CONTEXTE

Les chiffres des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) sont en constante augmentation touchant 26 personnes sur 10 000 en 2012. Les patients sont le plus souvent atteints de façon réccurente sur plusieurs articulations et différents tissus sur quelques mois à quelques années. Un TMS plurifocal est avéré par l’épidémiologie. Nos bilans globaux du membre supérieur et de sa racine le confirment et révèlent le terreau de ces différentes pathologies qui vont s’exprimer progressivement dans le temps.  


La clarté et la pertinence des réponses du praticien en charge des patients souffrant de TMS sont des facteurs importants de confiance et d’amélioration rapide de ces pathologies intriquées. Il est en effet très important que le traitement soit le plus court possible pour ne pas décompenser d’autres pathologies ou majorer le déconditionnement du patient précarisant sa vie socio professionnelle et familiale.


Vingt années de prise en charge pluridisciplinaire, nous ont démontré les difficultés à appréhender de telles boiteries du membre supérieur, ces maladies du geste qui ne sont pas résumables à une simple tendinite, un canal carpien ou un conflit sous acromial.


L’hyperspécialisation motrice est responsable d’un conflit rotatoire global entre la gestuelle en pronation distale et la posture par la stabilisation proximale. Cet essorage du membre supérieur entre l’utilisation main à plat et la stabilisation lors des activités postées statiques ou dynamiques crée des lésions sur les tendons du plan dorsal et sur les nerfs du membre supérieur du défilé thoraco-brachial jusqu’au canal carpien. Une dyskinésie est toujours associée, induite par les contraintes subies par la racine du membre.


La prise en charge globale de la racine et de l’ensemble du membre supérieur est donc indispensable pour traiter les lésions dégénératives tendineuses et les lésions hyper-réactives des nerfs mis en contraintes de tension sur le plan neural dorsal et de compression sur le plan neural antérieur.


Une approche biomécanique globale permet aussi de comprendre et de désamorcer les pathologies connexes déjà programmées et faire ainsi de la prévention et un retour au travail plus serein.

OBJECTIFS

¨ Pouvoir faire un diagnostic de l’état lésionnel précis (tendon/nerf, dégénérescence/inflammation, tension/compression) ainsi qu’un bilan du compromis postural et gestuel du membre supérieur et de sa racine

¨ Expertiser un patient souffrant de trouble neuro-musculo-squelettique pour tirer le signal d’alarme et l’argumenter auprès des autres acteurs de santé de notre patient

¨ Savoir expliquer et impliquer le patient dans son traitement pour requérir sa pro-activité

¨ Mettre en place des règles de bonnes pratiques dans les discours auprès du patient et dans son parcours de santé pour éviter l’iatrogénie.

CONTENU

¨ Echanges autour de nos pratiques de prise en charge d’un cas de patient arrivant avec une prescription de rééducation pour douleur d’épaule,

¨ Bilan, physiologie, biomécanique et palpation de cette épaule douloureuse,

¨ Echanges autour de nos pratiques de prise en charge du même cas qui décompense avec un tableau clinique et douloureux qui n’évolue pas comme prévu…,

¨ Bilan et pertinence, réorientation du traitement,

¨ Les techniques kinésithérapiques locale, globale et posturale,

¨ La physiopathologie du nerf / Les différents entrapments du membre sup,

¨ Diagnostic différentiel / douleur / Bilan kinésithérapique,

¨ Echanges autour de nos pratiques de prise en charge de la reprise de travail de notre patient,

¨ Les TMS, point de vue biomécanique, le stress, l’organisation du travail…

N° Action DPC : 13211800011
NANTES - 23/11/2018 au 24/11/2018

N° Action DPC : 00000000000
NANTES - 20/09/2019 au 21/09/2019